top of page
Rechercher

Monviso, cresta Patrile-Tranchero (o Cresta Berhault)

La semaine dernière, nous avons eu la possibilité de parcourir la longue crête qui, à partir du col de Traversette, atteint le sommet du Monviso. Le nom est déjà discutable : s'appelle-t-il les premiers grimpeurs qui l'ont grimpée (Patrile-Tranchero en 1968), le grimpeur de la première en hiver (un certain Patrick Berhault en 2001), star wars (skywalker)? Peu importe. Instructions: Suivre le fil de l'arête!

Dans l'ordre: colle delle Traversette, Rocce Fourioun, Aiguille Bleue, Punta Venezia, colle del Couloir Bianco, Punta Venezia, colle del Porco, punta Udine, punta Roma, passo del Colonnello, passo Giacoletti, punta Gastaldi, punta Due Dita e passo due Dita, Visolotto (Lanino Coolidge Montaldo), Cadreghe di Viso, Monviso.

La crête est très longue, environ 6 km en ligne aérienne, avec de nombreux montées-descentes; ne propose pas de difficultés techniques élevées, mais suppose une bonne capacité à se déplacer sur un terrain incertain. La roche est généralement bonne et il y a un grand nombre d'échappatoires (trop souvent, il faut savoir contrôler la tentation de lâcher prise).

lunga cresta tra sereno e nuvole

Nous avons décidé de parcourir l'itinéraire en deux jours.

Le premier jour, nous sommes partis vers 8h de Pian del Re, et nous avons atteint la deuxième étape Dita vers 20h30.

Lieu de bivouac inconfortable, il n'y a pas d'emplacements plats, mais au moins nous étions à l'abri du fort vent d'ouest qui nous a toujours accompagné.

Puis nous sommes partis vers 6h, et avons atteint Punta al Viso à 13h30. Puis descente (longue !) pour la voie Normale.

Attention : nous avions emporté avec nous une paire de crampons et un piolet en deux... ils se sont avérés totalement inutiles ! Et le manque de neige signifie aussi un manque d'eau potable.

Nous avons commencé avec environ 2,5 litres d'eau chacun, il n'y a rien sur la crête, nous avons mendié de l'eau entre Punta Venezia et Punta Udine, puis nous avons dû rationner.

L'arête est très (trop) aidée près de la Traversette, puis elle est aidée jusqu'à la pointe du Gastaldi. Belle descente sauvage jusqu'au Colle Due Dita, puis il y a un petit quelque chose pour l'ascension du Visolotto et dans la traversée. Des doubles ont aidé à la descente vers l'arête Sud Est, puis des pitons et 2 vieux relais boulonnés sur l'arête NNW au Monviso.

Comme rapport nous avons utilisé le site du refuge Giacoletti, excellent jusqu'à la deuxième étape Dita. Puis le reportage sur le gulliver de l'arête NW du Visolotto (avec les précieux ajouts d'Abo !). A la place, pour la dorsale NNW du Monviso nous avons utilisé la relation de Gambeinspalla, trop précise et un peu confuse. (sur le premier pas : ne suivez pas le beau dièdre rouge à gauche, mais allez à droite, de nombreux piquets avec maillon apparaîtront).

Nous n'avons jamais grimpé au-dessus du grade V, c'est une arête à faire complètement en bottes. Nous avons utilisé une triple corde homologuée 50m + corde kevlar pour les rappels, excellent compromis. 6 dégaines et amis de 0.3 à 2 ont complété notre sac à dos.

Belle escalade sur le Visolotto et le Monviso (mention spéciale pour la fissure de la deuxième tour du Viso, difficile d'entrer dans la fissure avec le sac à dos !), le reste est très fluide, cela devient difficile avec les sacs à dos lourds et la longueur de l'itinéraire.

Avec Trilly, une belle balade sur la montagne emblématique.

Je recommande de le faire à travers les refuges : un ou deux jours de plus, en partant de Giacoletti, et en allant dormir à Vallanta. Le poids pour le matériel de bivouac est important et (pour nous) cela ralenti un peu la progression.

Arrêts de descente en rappel et équipements en général dans de bonnes et acceptables conditions.

Excellents emplacements pour dormir dans le cadreghe de Viso.

L'arête est un classique selon les Français (13 sorties à Camptocamp !), qui sous-estiment souvent sa longueur et sa difficulté… le deviendra-t-elle un jour pour nous aussi les Italiens ?

Assistance uniquement à la remontée du Colle delle Traversette et entre Punta Venezia et Udine, solitude dans le reste de l'itinéraire !

Le téléphone ne décroche pas en montant du NNW di Viso jusqu'à Pian del Re.

A noter la faune particulière observée : hermines, chamois et bouquetins, perdrix...

Voici une galerie de photos prises lors du voyage le premier jour...

... ed le deuxième!

Si vous souhaitez parcourir toute la crête, ou même seulement les morceaux les plus intéressants, n'hésitez pas à nous contacter pour un programme sur mesure pour vous !

62 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page